Keren Ruchama

Le nom de Keren Ru’hama signifie « fonds de la miséricorde ». Ce projet est dirigé par Boaz Fastmann. Il est membre d’une communauté messianique à Jérusalem. Il collabore avec d’autres entités dans le but de soutenir des gens dans le besoin. Ces derniers viennent de cultures diverses et sont en relation avec une communauté messianique en Israël.

Sois fort et courageux

En automne 2018, ACMI a démarré le programme de formation portant le nom « chasak we ematz », ce qui veut dire « sois fort et courageux ! » C’est une collaboration entre l’ACMI et E.L.Y. Israël – « Families departement » (en français : le département des familles »). Notre objectif est de fortifier les communautés messianiques en Israël. Des hommes et des femmes doivent pouvoir accéder à l’autonomie financière par le biais de cours de formation et d’apprentissages. Ce programme s’adresse également à des familles entières. Il y a un besoin grandissant dans ce domaine.

Parrainages de familles

L’ACMI a réalisé qu’il y avait un réel besoin d’aider les familles messianique à sortir de la dépendance financière. Les parrainages ont débuté en 2006. En tout 14 familles ont bénéficié de cette aide jusqu’en 2018.

Survivants de la choa

L’ACMI apporte de l’aide directe et ciblée aux survivants de la choa à Jérusalem. Israël Roytman est notre délégué local. Il parle le russe et connaît très bien le groupe des bénéficiaires. Il se tient à disposition de ces gens, il visite les plus âgés, les accompagne chez le médecin, rafraîchit leurs logements avec l’aide d’une équipe de bénévoles. Pour eux, il est joignable en tout temps. Dans le cadre des fêtes, les survivants de la choa sont invités à célébrer en musique. Des enseignements bibliques sont donnés. On leur sert un bon repas.